Saint-Valentin : 10 profils d’hommes à éviter à N’Djamena (Tchad)

Nous sommes le 14 février, date qui résonne comme mémorable chez certains mais banale chez d’autres.

Quoi ? Vous ne savez pas ce qui se passe le 14 février ? Eh bien, cher lecteur, le 14 février, c’est la Saint Valentin : la fête de tous les amoureux.

Depuis quelques temps j’ai remarqué que cette fête, qui est avant tout commerciale (comme les autres fêtes selon moi) prend une grande ampleur, au point  de devenir l’affaire de tous.

Etant Tchadienne et aimant vraiment mon pays, j’ai choisi d’axer mon article sur N’Djamena (la capitale du Tchad), et sur les hommes en particulier. Un article un peu plus « light » que mes autres articles, qui a pour unique but d’amuser la galerie et de détendre l’atmosphère …

Mesdames, qui n’a jamais aimé se faire draguer ou complimenter par un homme ? Lors de mes déplacements à N’Djamena, j’ai plusieurs fois assisté avec plaisir à des situations de drague -ou plutôt à des tentatives de drague- bien marrantes : un véritable spectacle !

Alors Mesdames, j’ai décidé de partager ici avec vous les 10 profils d’hommes à éviter d’urgence à N’Djamena.

Are you ready ?

1) Le dragueur lourdingue :

Ce qui le caractérise :
Tellement sûr de lui et imbu de sa personne… il se sent tout permis et se rassure déjà du fait que vous soyez le prochain gibier au festin du Roi.
Rabat-joie et menteur, il n’a de cesse de vous dévoiler tout son CV et son talent, sans même que vous ayez à poser la moindre question.
Généralement, ce genre d’homme se sent tellement irrésistible que, pour lui, vous mordrez très vite à l’hameçon.
Mesdames, si vous avez fait l’erreur de sourire à une de ses blagues ou simplement de le regarder, c’est fini, vous êtes cuite, il ne vous lâchera pas d’une semelle. Mettez-vous ça dans la tête : tant qu’il n’a pas eu au moins votre numéro, il ne vous lâchera pas. Comme quoi, seule la persévérance paie 🙂

Comment le reconnaître ?
1. Il ne prend pas la peine de vous écouter
2. Il ne prévoit rien et se lance dans le vide en ayant confiance en lui… #DéterminéCommeJamais
3. Il est toujours sapé façon « bling bling » pour être facilement reconnaissable.

2) Le collectionneur d’art :

Ce qui le caractérise :
Alors autant le dire, ce genre d’homme m’a toujours laissée perplexe. Perplexe, non pas pour ce qu’ils sont, mais parce qu’ils arrivent toujours à emballer le maximum de femmes. Et Dieu sait qu’ils sont nombreux.

Le collectionneur d’art a juste à faire tourner les clés de sa voiture entre ses mains, à sortir sa phrase du « jamais vu » et à mettre en avant le maximum de son charme pour faire tomber la fille dans son panneau. Il parle très rarement mais son objectif est clair : vous mettre dans sa poche. Il vous fera croire à tous vos rêves et, une fois l’objectif atteint … eh bien Mesdames, vous êtes à nouveau sur le palier, ou alors vous vous arrangerez pour être placée entre Guernica et la Joconde.

Comment le reconnaître ?
1. Il est généralement « beau gosse » et ça, il le sait. Il saura trouver les mots ou les gestes pour tenter de vous faire tomber dans son filet. A vous d’être vigilante.

2. Les copines, ce n’est pas ce qui lui manque. Et ça vous devrez le savoir et surtout avoir un cœur solide pour le supporter… la concurrence est très rude et il n’a pas honte de le montrer.
3. Il a tellement de femmes à gérer qu’il oublie très vite ce qu’il vous avait promis. Un nouveau sac à mains, un nouveau téléphone ? Un dîner en amoureux ? Oups, ce n’est sûrement pas lui qui vous avait promis de telles choses. Mais en même temps, Mesdames, comprenez le. Il est tellement débordé qu’il ne sait plus où donner de la tête.

Mona Lisa (la Joconde) de Léonard de Vinci (Musée du Louvre).  CC: Pixabay

3) Le Geek en folie : meilleur client des opérateurs téléphoniques

Ce qui le caractérise :
Ah celui-ci, j’ai envie de dire que c’est mon préféré ! Un pur dragueur 2.0.

Par message interposé (SMS, réseaux sociaux…), il vous dira tout ce que vous avez envie d’entendre. C’est un pur produit du monde digital. Il peut vous faire frissonner et vous serez toujours en alerte… jour et nuit il entretient la flamme : émoticônes, textes inspirants… tout y passe. Mais une fois l’écran verrouillé, plus rien. Vous pourrez aller vous rendormir. C’était un mauvais signal, euh, un BUG plutôt. Seuls les opérateurs téléphoniques y gagnent. Ne cherchez pas, vous ne remplacerez jamais son nouvel iPhone ou Samsung Galaxy.

Comment le reconnaître ?
Euh… si seulement il acceptait de vous voir ! C’est simple : son Smartphone dernier cri ne le quitte jamais.

CC: Pixabay

4) Le menteur :

Ce qui le caractérise :
Ohlalalala c’est celui qui m’exaspère le plus : le menteur qui de surcroît ne sait absolument pas mentir ! Car oui, chers lecteurs, mentir est un art. Ce type d’homme passe son temps à inventer des vies et à raconter des histoires qui, bien souvent, ne tiennent pas la route.
S’il est incapable d’être lui même convaincu de ce qu’il raconte, comment pourrait-il vous convaincre ? Dans ce cas Mesdames, ne cherchez plus… FUYEZ  tant qu’il est encore temps, sinon vous vous retrouverez dans des situations honteuses.

Comment le reconnaître ?
Bonne question.

1. Il hésite dans ses propos et bien souvent ses pupilles qui se dilatent.
2. Ses histoires relèvent parfois de l’énormité.
3. Il y a un décalage entre ce qu’il dit et ce qu’il laisse paraître. Même si l’habit ne fait pas le moine, la gestuelle ne trompe pas Mesdames.

5) Le gigolo en formation :

Ce qui le caractérise :
Ah ces jeunes qui veulent grandir plus vite que leur âge et qui aiment se faire gérer par des femmes.
Celui là s’est mis dans la tête qu’il avait plus à gagner en se faisant entretenir par une femme qu’en étant indépendant. Du coup, il commence avec les jeunes filles de son âge pour finir avec des femmes bien plus âgées. Dans tous les cas, tant qu’il est nourri, logé, soigné et a les poches pleines, c’est l’essentiel.

Comment le reconnaître :
Pour reconnaître le gigolo, je vous invite à écouter ce son de la talentueuse chanteuse ivoirienne Josey : https://www.youtube.com/watch?v=Zeg51UJ269Y

 

6) Le Don Juan des cours de récréation :

Ce qui le caractérise :

Alors celui-ci est vraiment le plus drôle. Il a tellement l’habitude de draguer les jeunes filles des cours de récrés qu’il se sent capable de passer directement à l’étape supérieure et de vous aborder mais sans prendre le temps d’adapter son discours et ses moyens à la personne qu’il a en face de lui.

Bien souvent, il entre dans des discours où vous n’avez qu’une seule envie, c’est de rire. Vous avez même bien souvent pitié de lui. La bonne volonté y est, mais le terrain n’est pas adapté.

Parfois j’ai envie de lui dire, vas relire tes leçons, et reviens me voir quand tu seras en phase avec.

Comment le reconnaître :

1 : il est gentil et cherche à vous impressionner mais hélas n’a pas le niveau.

2 : il entre dans un monologue qui en devient très vite ennuyeux.

3 : mais il reste bien souvent respectueux, contrairement au dragueur lourdingue.

7 : Le fils à papa :

Ce qui le caractérise :

C’est la catégorie de profil la plus complexe je pense. Etant né avec une cuillère en argent dans la bouche, il se rapproche de l’« enfant gâté ». C’est simple, sans Papa, il n’existe pas. Et il se sent toujours obligé de mettre en avant cela. Il est généralement adorable en tant qu’ami mais cela en devient très vite agaçant et ennuyant car il ne sait nullement prendre des décisions ou ses responsabilités.

Comment le reconnaître :

1 : vous n’êtes jamais sa priorité.

2 : il aime se faire flatter sur sa situation personnelle.

3 : cependant, il n’aime pas que vous lui piquiez la vedette… il doit être sans arrêt vénéré. C’est LUI, LUI et PAPA LUI SEUL.

CC: Pixabay

8 : Celui qui vous manque de respect :

Ce qui le caractérise :

Alors celui-là c’est catégorique : NE LE LAISSEZ PAS TENTER QUOI QUE CE SOIT… Généralement, il se croit tout permis et très vite entre dans la révolte quand il n’obtient pas ce qu’il veut : ON NE NÉGOCIE JAMAIS AVEC LES TERRORISTES MESDAMES.

Comment le reconnaître :

1 : il est soit hautain soit lourdingue.

2 : il se braque pour un rien ou a tendance à vite tomber dans la provocation : ÉVITEZ-LE !

 

9 : Le macho :

Celui qui voit la classe féminine comme une sous-catégorie ou un décor de scène. Assieds-toi ici, fais ce que je te dis, tais-toi quand je parle… Eh Oh elle n’est pas votre objet.

Comment le reconnaître :

C’est simple, il vous manquera de respect et vous agacera très vite.

 

10 : Le complexé ou encore le syndrome de l’arriviste :

Ce qui le caractérise :

Ah ce genre d’hommes est un spectacle vivant à lui tout seul. Le pire est qu’il ne se rend pas compte de son exagération mais veut à tout pris jouer le rôle d’une personne qu’il n’est pas. Alors il va changer sa façon de parler, généralement il « chôkôbi » c’est un jargon populaire ivoirien qui veut dire que la personne veut parler comme les « français » : avec la même intonation…

Eh bien souvent c’est très drôle. Ils sont complexés et se disent que pour arriver à se faire remarquer par la femme en question, c’est la seule façon.

 

Bon allez, j’arrive à la fin de mon article, et comme on le dit souvent l’humour n’a jamais fais de mal à personne. « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé saurait être que fortuite. » Ce qui veut dire que je me désengage de toute responsabilité.

Et si pour une raison X ou Y vous vous êtes sentis concernés ou pointés du doigt, chers Messieurs, dites vous que tout n’est pas perdu.

Bonne Saint Valentin et tentez tout de même de profiter de votre chère Valentine.

CC: Pixabay

On vous Aime tels que vous êtes.

Avec le sourire 🙂

The following two tabs change content below.
snaguertiga

snaguertiga

Jeune entrepreneure et blogueuse Franco-Tchadienne se définissant comme une "Afroptimiste" tout en ayant la tête bien fixée sur les épaules. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. Je blogue tant par passion que par détermination, ce qui fait qu'il est très difficile de m'arrêter quand je me lance. J'espère, à travers ce blog vous avoir donné envie de prendre l'Afrique du bon côté.

19 réflexions sur “Saint-Valentin : 10 profils d’hommes à éviter à N’Djamena (Tchad)

  1. j’ai pas retrouvé ma catégorie là dedans! je suis surement un hybride! MDR! Très beau billet. J’attends le profil des 10 filles à éviter à Moursal et Kabalaye!!!

    1. Cher Rolland, es-tu vraiment sûr de ne pas avoir trouvé ta catégorie là-dedans? Tu devrais bien relire plusieurs fois le billet. Merci beaucoup pour ton feedback 🙂
      Qui sait, peut-être qu’à la prochaine Saint-Valentin, je répondrai à ta demande……

  2. J’aimerai mettre un accent sur le troisième point de ce joli texte. En fait, le dragueur 2.0 n’a aucune intention ou envie d’atteindre son objectif. Il se sent beau et fier tout simplement en écrivant par réseaux sociaux, sms… Alors, ne vous méfiez pas trop de celui-là, si vous avez un peu de temps libre, prenez la peine de l’accompagner.

    1. Hahahaha Très Cher Mahamat, on voit bien le spécialiste de la catégorie qui parle….Merci de défendre tes frères d’armes. Et surtout merci pour l’apport riche en enseignements 🙂

    1. Cher Seraphin, Merci beaucoup pour ton message ainsi que pour tes encouragements. Ravie de voir que l’article ait pu susciter ton intérêt. J’espère que tu as pu trouver dans quelle catégorie tu te trouvais hahahaha.
      Au plaisir 🙂

    1. Chère Benedicta,
      Merci beaucoup pour le feedback. Je suis ravie de voir que mon humour tienne encore la route.
      Au plaisir de vous revoir très bientôt sur le blog 🙂

    1. Chère Christelle,
      Mille Mercis pour avoir pris le temps de le lire…et surtout de rire. Rien de tel qu’un peu d’humour dans ce monde qui semble aller si mal.
      Au plaisir de vous retrouver ici très vite 🙂

    1. Merci beaucoup ma Belle Mireille…heureuse que cela t’ai plu et fait sourire.
      Bon, pour ce qui est des « profils fiables » la je t’avoue que ce sera très très compliqué, mais pas impossible hahahah

    1. Cher Roger,
      Merci beaucoup pour le temps pris à le lire et ravie d’apprendre qu’il aura réussi à vous ôter un sourire. Alors c’est une très bonne question que vous posez, je vous invite à vous renseigner auprès de vos frères Tchadiens, lol
      Bien entendu cet article avait pour objectif 1er, de faire sourire/rire tout en incluant quelques histoires vécues.
      Merci encore pour le feedback et au plaisir de vous relire.

  3. Cet article montre bien des situations vraies chez les jeunes garçons mais pas tous les garçons évidemment ! Bien sûr qu’il ait des catégories qui n’y figurent pas ! il y a justement les moins parleurs qui cherchent en premier l’attention de la jeune fille avant de commencer quoi que ça soit. Et cela dans la plus grande discrétion par respect justement pour son éventuelle « victime ». C’est déjà très tentant de votre part d’essayer de vous mettre à la place de garçons pour parler d’eux mais… tout est relatif parce que les garçons sont en majorité très calculateurs en fonction de que la fille est ou a.

    1. Cher Wilfried,
      Merci pour votre retour et pour avoir pris le temps de lire l’article.
      Comme vous avez bien pu le lire dans l’article, je ne cesse de mettre en avant le caractère joyeux et humoristique des choses. Il est bien évident, que l’on ne peut pas tout citer et qu’il faut de tout pour faire un monde. Mais encore une fois, je me base sur du vécu, du ressenti tout en mêlant un peu d’humour: ce qui peut parfois plaire ou non, mais cela reste des expériences personnelles.
      Merci encore et au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *