Homme du mois : Djerabe N’Digngar, jeune serial entrepreneur qui puise son inspiration chez la femme

« La femme est importante dans la vie d’un homme » 

Djerabe N’Digngar

Pendant le mois de mars, on met en avant les femmes, mais j’ai choisi, à travers cet article de mettre en avant un homme… Et pas n’importe lequel. Ce jeune que j’ai pu rencontrer avec grande joie à Abidjan lors de mon court séjour, aura su me faire comprendre que la vie est un perpétuel combat dans lequel on y arrive quand on croit en soi et en ses rêves.

Sans plus tarder, je vous invite à voir le portrait très inspirant de ce jeune au talent incroyable qui puise son énergie et son inspiration chez des femmes qui font partie de sa vie : à savoir sa tante, sa sœur et sa moitié (sa muse).

Qui est Djérabe ? 

Djerabe (également connu sous son nom de scène : D-8 ALFARISS) est un jeune artiste rappeur-réalisateur-monteur vidéo et fondateur d’origine Tchadienne, de la maison de production SaTchaProd.

Titulaire d’un BAC A4 au lycée notre dame de Moundou (Tchad) en 2012 et d’un BTS en communication visuelle en 2015 à Abidjan, il travaille en tant que cadreur-monteur à Côte Ouest Audiovisuel Abidjan.

A seulement 24 ans, il est entre autre l’un des producteurs privilégiés de la célèbre Tech-Entrepreneure : Edith Brou.

Djerabe N’DIGNGAR, alias D-8 ALFARISS CC: SaTchaProd

SaTchaProd, qu’est-ce c’est ?

SaTchaProd est l’un de ses plus grands projets : Diminutif de 3mots :

  • Sa : Sao
  • Tcha : Tchad
  • Prod : Production.

Parti du constat que les artistes et acteurs Tchadiens n’avaient pas de plateforme d’expression de leur talent et du fait que la majeure partie d’entre eux n’arrivait pas à se professionnaliser (ni clips ni films professionnels…), c’est ainsi qu’il a choisi de créer SaTchaProd.

En créant SaTchaProd, Djerabe se donnait comme mission de leur permettre de se professionnaliser et de se faire connaitre à l’échelle internationale.

Cependant, il est important de souligner que SaTchaProd a un sens purement Tchadien mais il ne produit pas que des artistes ou acteurs Tchadiens. »

CC: SaTchaProd

Djerabe, l’homme qui puise son inspiration chez la femme

Pour le mois de mars, mois de la femme, Djerabe s’est lancé dans une série de shooting photos mettant en avant la femme… En voici les raisons : 

Ce jeune serial entrepreneur n’a malheureusement pas eu la chance de véritablement connaître sa mère (décédée quand il n’avait que 13 ans). Et ce sont deux femmes dans sa vie qui l’auront vraiment inspiré et aidé à grandir en dépit des difficultés : sa tante et sa petite sœur cadette.

EDITH DEBORA NGABA, la Muse de Djerabe CC: Djerabe, SaTchadProd

Il est important de souligner que Debora a aussi été contaminée par le virus entrepreneurial de sa moitié et se lance aussi très bientôt dans cette superbe aventure.

A travers ces œuvres photographiques, Djerabe voulait mettre en avant la femme et montrer à quel point elle est essentielle dans cette vie.

« Sans la femme, nous n’aurions pas de famille, sans la femme, nous ne serions pas là dans ce monde. »

Djerabe N’DIGNGAR

CC: SaTchaProd

Sa persévérance et son courage sont ses deux grandes qualités. Si l’on devait retenir 2 mots de ce jeune battant, ce serait comme il le dit lui-même : LA PERSÉVÉRANCE, FOI EN DIEU ET EN SOI-MÊME.

 

Djerabe, un Afro-réaliste engagé

L’Afrique est selon lui un eldorado.

« On ne le savait pas mais maintenant il est clair que toute cette jeunesse avec cet esprit entrepreneurial qui ne cesse d’innover fera du continent le seul endroit où il fait beau vivre désormais. »

Djerabe N’DIGNGAR

On peut changer le monde mais pas avec des anciennes habitudes, c’est avec des nouvelles habitudes.

« Ne pas avoir peur de tomber. Le plus difficile est de ne pas se relever pour continuer le combat. Si tu as abandonné pour la première fois, tu le feras la seconde fois et tu n’atteindras jamais le but fixé au départ ». 

Djerabe N’Digngar

Interview vidéo de Djerabe pour le connaître un peu plus

Pour en savoir un peu plus sur Djerabe, ses inspirations, ses rêves, ses combats… Je vous invite sans plus tarder à voir la vidéo complète de son interview et à partager au maximum :

7 réflexions sur “Homme du mois : Djerabe N’Digngar, jeune serial entrepreneur qui puise son inspiration chez la femme

    1. Chère Raïssa,
      Merci pour ton retour: en effet ce jeune Tchadien est vraiment inspirant.
      Navrée pour la réponse tardive, mais il m’a dit que vous avez finalement pu entrer en contact: j’espère que ce sera le début d’une belle collaboration.
      Bien à toi 🙂

  1. Félicitations Djerabé! C’est une belle preuve de courage et d’entrepreneuriat! Merci SNAGUERTIGA pour ce bel hommage et ce bel article! Vous faites tous les deux partie des exemples de l’afroptimisme et de l’excellence pour la jeunesse africaine.
    A cœur vaillant rien d’impossible! Je vous souhaite un très bon succès!

    1. Cher Bruno,
      Les Remerciements sont de rigueur, mais insuffisants face à tous ces mots encourageants.
      Merci de croire en nous et de nous aider à promouvoir davantage les jeunes talents d’Afrique et du Tchad.
      Au plaisir de te lire.
      Bien à toi:-)

  2. « Ne pas avoir peur de tomber »… C’est vrai, le plus difficile c’est de ne pas chercher a se relever, J’adore et je m’y retrouve à 200 % 100
    Moi, J’ai l’habitude de dire : « il ne faut pas avoir peur d’un moment de vide dans sa vie ». Le plus important c’est de chercher a baliser le terrain pour rebondir…
    J’ai l’impression qu’a la moindre difficulté, les gens paniquent … peut être que la crise que traverse le pays nous fragilise énormément …
    Merci jeune frère pour ces mots si positifs…
    Félicitations et gros bisous a Sandrine pour ce grand article

    1. Mille Mercis à toi ma chère maman et marraine pour ce retour plus que jamais positif et inspirant.
      Pour une Grande journaliste comme toi, ça fait sens. On ne doit jamais laisser tomber: c’est une des grandes et belles leçons que nous donne la vie à chaque fois.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *