[Santé] 10 initiatives qui visent à lutter contre les tabous autour des menstruations en Afrique

Article : [Santé] 10 initiatives qui visent à lutter contre les tabous autour des menstruations en Afrique
Crédit:
28 mai 2022

[Santé] 10 initiatives qui visent à lutter contre les tabous autour des menstruations en Afrique

Le 28 mai, une journée symbolique et « sang tabou ».

Le 28 mai, date symbolique depuis 2014, est une journée très importante puisqu’elle est dédiée à l’hygiène menstruelle. 

En effet, initiée par l’ONG allemande WASH United, cet événement annuel vise à briser les tabous et à sensibiliser la communauté internationale sur l’importance d’une bonne hygiène menstruelle chez les femmes et jeunes filles à travers le monde.

Les menstruations sont très souvent stigmatisantes et poussent certaines femmes à se sentir seules, sales et honteuses. Le continent africain, n’étant pas épargné, puisque certaines croyances et clichés fortement ancrés renforcent ce sentiment de honte et de dégoût, poussant même certaines jeunes filles à manquer les cours. 

Selon l’ONG Plan International, 1 fille sur 10 ne va pas à l’école pendant ses règles. 

Pourquoi le 28 mai et pas un autre jour, me direz-vous ? Eh bien tout simplement parce que le 28ème jour du mois, a été effectué en pensant à la durée moyenne d’un cycle menstruel. Tandis que le mois de mai, quant à lui, est le 5ème de l’année, soit le nombre de jours moyen de la durée des règles….comme quoi il fallait y penser.

A lire aussi : les règles: plus on en parle, moins c’est tabou!

Visuel Journée Mondiale de l’Hygiène Menstruelle 2022 / @RegleeCommeElle

Même s’il reste encore beaucoup d’efforts à réaliser, il est important de souligner que de nombreuses initiatives voient le jour sur le continent africain et participent à briser ces tabous pour le bonheur de toutes et tous. 

Dans ce nouvel article, je partage ici une liste de dix initiatives intéressantes qui permettent de lutter pour cette cause et d’améliorer les conditions de vie et sanitaires de chaque fille et femme en Afrique. 

1: « Réglée Comme Elle » : la campagne digitale qui a permis de libérer la parole

Initiée et lancée en mai 2017, « Réglée Comme Elle » a été l’une de mes principales fiertés. En effet, j’avais souhaité, à travers cette campagne 100% digitale libérer la parole et toucher de plein fouet ce problème majeur que subissaient les filles et femmes en Afrique, à savoir : la stigmatisation pendant les menstruations. 

Ce projet évolue et je travaille dans l’ombre à le faire grandir vers une action pérenne et efficace. 

Pour en savoir plus: « Réglée Comme Elle »: 4 ans après, le projet évolue

A lire aussi: Campagne « RegléeCommeElle » contre les tabous autour des menstrues en Afrique : un mois après

2: WeerWi : l’espace d’échanges et d’informations sur la femme et son cycle menstruel d’Api Afrique

Initiée par l’entreprise sociale Api Afrique, WeerWi est une initiative sénégalaise qui a pour objectif de prodiguer des informations vraies et utiles aux jeunes filles et femmes sur leur cycle menstruel : de quoi rassurer et éduquer efficacement à la santé féminine. 

Pour en savoir plus :  WeerWi communauté 

3: KmerPad : l’entreprise sociale, pionnière dans la lutte contre la précarité menstruelle

Kmerpad confectionne et distribue des serviettes hygiéniques réutilisables aux filles et femmes au Cameroun afin de lutter contre la précarité menstruelle. 

En parallèle, elle organise des causeries-débats pour briser les tabous autour des menstruations et prodiguer des informations vérifiées aux femmes, en particulier dans les écoles. 

Pour en savoir plus : KmerPad

4: Ensemble Sawa : une ONG suisse qui promeut l’hygiène menstruelle et l’éducation chez les jeunes filles et femmes au Tchad

Créée en septembre 2020, « Ensemble Sawa » (« Sawa » qui veut dire « Ensemble » en langue arabe du Tchad) est une association qui a pour objectif de promouvoir la santé et l’hygiène menstruelle à travers l’éducation chez les jeunes filles et femmes au Tchad.

Pour en savoir plus : Ensemble Sawa », l’association suisse qui promeut la santé et l’hygiène menstruelle chez les jeunes filles au Tchad

5: Menstru’elles : l’entreprise sociale qui conçoit et commercialise des produits d’hygiène menstruelles réutilisables au Burkina-Faso

Menstru’elles, est une marque commerciale de l’entreprise sociale burkinabè Sisterhood, créée en 2020 à Ouagadougou, au Burkina-Faso. Parallèlement, l’entreprise créée du contenu adapté aux besoins des filles et femmes pendant leurs menstruations. 

Pour en savoir plus : Menstru’elles: bien vivre ses règles 

6: Mwasi Coupe : une entreprise sociale basée en RD Congo qui vulgarise la coupe menstruelle et lutte contre les tabous liés aux menstruations

Coupes Menstruelles pour le Congo (CMC) est la première entreprise sociale congolaise dédiée à 100 % à la gestion de l’hygiène menstruelle avec la coupe menstruelle. Créée en 2020, l’entreprise a fait de la coupe menstruelle un produit hygiénique économique et écologique majeur auprès des utilisatrices. 

Pour en savoir plus : Mwasi Coupe

7: LAABY : la marque de serviettes hygiéniques réutilisables du Niger

Comme solution, la marque Laaby (‘’propreté’’ en langue fufulde) propose des serviettes hygiéniques sans produits chimiques et conçues en matériaux imperméables 100 % naturels. 

Pour en savoir plus : LAABY, la marque nigérienne 100% naturelle de serviettes hygiéniques réutilisables

8: EcoSmart Pads : la marque de protections hygiéniques réutilisables en Ouganda

Cette entreprise sociale fabrique des serviettes hygiéniques réutilisables et les distribue aux jeunes filles défavorisées tout en luttant contre l’isolement. 

Pour en savoir plus : EcoSmart Uganda

9: « Tampons pour toutes les Femmes » : l’association belge qui redonne de la dignité aux femmes incarcérées au Sénégal

Tampons pour toutes les femmes est une association sans but lucratif de droit belge créée en 2013 par trois femmes belges.

L’association s’est fixée pour objectifs de venir en aide et de rendre leur dignité aux femmes incarcérées ou issues de milieux défavorisés en leur fournissant le minimum nécessaire pour l’hygiène intime.  

Pour en savoir plus : Tampons pour toutes les femmes

10: « Gindima », la ligne verte pour lever les tabous autour des menstruations chez les jeunes filles au Sénégal

Lancée en 2016, « Gindima » qui signifie en Wolof « éclaire-moi » est une ligne verte au Senegal lancée en 2016 qui a pour but de pour lever les tabous sur le cycle menstruel. 

Cette ligne offre aux adolescent(e)s/jeunes des informations complètes et adaptées en matière de santé sexuelle et reproductive. 
Disponible 24H/24 et 7J/7, ce service est accessible gratuitement en français, wolof et pulaar.

Pour en savoir plus : « Gindima » pour lever les tabous sur le cycle menstruel

D’autres initiatives existent à travers le continent et méritent d’être également connues. J’y reviendrai dans un article prochainement. 

Ce combat concerne autant les hommes que les femmes et nous devons mutualiser nos forces pour réussir à venir à bout de ses tabous et croyances qui minent la santé des filles et des femmes. 

Partagez

Commentaires