Le coup de trop, le coup de grâce !

Article : Le coup de trop, le coup de grâce !
24 novembre 2018

Le coup de trop, le coup de grâce !

C’est l’histoire de Mary, harcelée, battue et égorgée par son ex-conjoint et père de ses 5 enfants ;

C’est l’histoire d’Eve, humiliée, torturée et brûlée à l’acide par son mari sous le regard impuissant de leurs enfants ;

C’est l’histoire de Nadine, qui rentrait chez elle, épuisée après une longue journée de travail, et qui malheureusement croisa le chemin d’un inconnu qui ne lui fit pas de cadeau ;

C’est aussi l’histoire de Rebecca, victime de mutilations génitales dès son jeune âge et qui ne connaîtra jamais la maternité, tout cela à cause des nombreuses lésions subies suite à cette pratique encore taboue ;

C’est l’histoire de Yasmina, mariée de force à l’âge de 11 ans à un vieillard de sa communauté, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant et qu’elle aspirait qu’à un avenir meilleur ;

C’est l’histoire de Manon, mariée à l’homme qu’elle croyait aimer et qui se retrouve à l’insulter, la menacer, la battre et la violer quand il rentre tous les soirs en état d’ébriété au foyer ;

C’est l’histoire de Malaïka, jeune et belle femme née albinos qui n’ose plus sortir de chez elle car menacée à plusieurs reprises de kidnapping et de meurtre pour ses organes qui rendraient soi-disant riches ;

C’est l’histoire de toutes ces femmes qui ont péri sous le coup de ces hommes. Hommes ? Ai-je bien employé le terme « Homme » ?

Croyez moi, ces histoires ne sont pas issues d’un scénario de film hollywoodien, mais bel et bien réels.

Ces tristes réalités existent dans notre monde, ce monde qui part à la dérive et qui oublie le sens même de notre existence : l’Humanité !

cc: Pixabay/Canva

Mary était était belle, jeune, pleine de vie et de projets, ayant une vision pour ses enfants et décidée à voir la vie du bon côté. Mais voilà : sa vie s’est arrêtée subitement et elle a vu son destin et celui de ses proches se briser.

Elle a eu le malheur de tomber amoureuse de cet homme qu’elle aura tant aimé et qui, ne supportant pas leur séparation, a décidé de lui ôter la vie. Mais qui est cet homme pour avoir un droit de vie ou de mort sur elle ? Mais qui est ce monstre qui, du jour au lendemain, arrive à passer du bien au mal sans même se soucier de l’avenir de ses enfants ? Oui, ces enfants qui dans bien souvent des cas sont des victimes de dégâts collatéraux.

Européenne, africaine, asiatique, métisse, catholique, juive, musulmane, bouddhiste, grande, petite, mariée, séparée, célibataire, divorcée… Ce mal qui ruine de plus en plus nos sociétés ne choisit pas sa cible sur un critère précis, seulement celui d’être une femme. Un être encore vu comme un maillon faible. Un être qui aime, qui se soucie du bien-être de sa famille et qui préfère se taire, laisser passer, pardonner par amour. Un être qui n’ose pas parler de son mal et qui préfère gérer seule.

 

CC: Pixabay/Canva

Tout commence par des mots, des paroles déplacées, des injures, des moqueries, des menaces puis vient le premier coup, ensuite le deuxième, puis le troisième, et les suivants, dans bien des cas, sous l’oeil impuissant des enfants….jusqu’à donner le coup de trop. Le coup de grâce qui viendra tout chambouler.

J’étais jaloux, j’étais en colère, je ne supportais pas de la voir dans les bras d’un autre.

Elle l’a cherché, elle a osé me répondre, je n’ai fait que lui donner une toute petite gifle… clameront-ils.

Mais « cette petite gifle », qui es-tu pour la lui donner ?

Au fond, la femme est certes l’être le plus fort que je connaisse sur Terre, mais au-delà de cette force interne qu’elle a, la femme est également un être fragile qui mérite toute attention.

Et toi ? Oui toi, comment es-tu venu au monde ? Dis-moi ! Penses-tu qu’il soit concevable qu’un homme de ton espèce ose porter mains sur ta mère sans que tu ne fasses rien ? Laisserais-tu un homme faire du mal à ta fille ? À ta soeur ? A ta nièce? A ta cousine ? Laisserais-tu réellement faire cela ? Alors pourquoi le fais-tu aux autres ?

Mais dis-moi pourquoi ?

Chut……Tu as raison pour une fois, tais-toi ! Baisse la tête et remets toi en question : car tu me dégoûtes !

cc: Pixabay/Canva

Parce qu’on ne résout rien avec la violence ;

Parce que toute personne sur Terre mérite d’être traitée avec dignité et respect ;

Parce qu’une femme est quelque part un être qui nous est cher à tous ;

Parce que c’est toi, c’est moi, c’est vous, c’est nous ;

Parce que les bras d’un homme sont faits pour protéger la femme de tout danger extérieur ;

Parce que la femme est cet être à la fois capable de tout abandonner par amour et de tout supporter pour vous voir au sommet de l’échelle ;

Parce que la femme forte, confiante, aimée et motivée est capable de déplacer des montagnes pour vous ;

Parce que le coup de trop peut bien être le coup de grâce, ;

Je lève ma plume et joins ma voix pour dire STOP aux violences de tout genre que subissent les femmes.

La lutte continue chaque jour.

Hommage à vous qui avez quitté ce monde, hommage à celles qui souffrent encore et encore et qui n’osent pas parler.

Brisons le silence, et ne restons jamais seules dans ce combat….

CC: Pixabay/Canva
Partagez

Commentaires

Mahmoud Sabir
Répondre

je suis sans mots en lisant ce matin cet billet. c'est une triste réalité. surtout cet passage " parce-qu'une femme est quelque part un être qui nous est cher à tous" m'a marqué de plus. la femme est une mère, une soeur, une épouse , une fille, une protectrice du foyer. elle mérite d'être traiter avec soin et amour. elle ne mérite pas la violence. je soulève ma voix avec toi pour dire STOP aux violences faites aux femmes. merci beaucoup toi d'avoir pris la peine d'écrire ce genre d'articles.

snaguertiga
Répondre

Cher Mahmoud, un plaisir partagé. Merci beaucoup pour l'intérêt porté à mon article et pour ces quelques phrases motivantes.
Au plaisir de vous lire à nouveau sur mon blog :-)

snaguertiga
Répondre

Cher Mahmoud,
Merci beaucoup pour ces quelques mots et pour cet apport si riche.
C'est un réel plaisir de vous lire. Et j'espère qu'il en sera de même une prochaine fois sur ce blog :-)

Allahissem martine YANKAL (épse Dangar)
Répondre

Ma fille!
Ma petite Sandrine, tu es devenue grande, non seulement de taille et d'âge, mais d'esprit. Tu es mature ma fille. Reçois tous mes encouragements pour ce combat risqué dans lequel tu t'es embarquée pour tes soeurs, tes cousines, tes tantes, tes grands-mères, tes mamans mais alors, au final, pour toi - même par ce que tu ne dois plus subir la violence......fut-elle d'un père ou d'un mari.
Sois d'avantage courageuse et brave, tu résussiras à amener toutes les filles Africaines à sortir de leur silence mortel pour affronter le mal et le vaincre pour le bien.
"La femme, c'est celle qui sourit, même quand elle subit la torture. Derrière e sourire se cache un volcan"

snaguertiga
Répondre

Coucou tantine,
je suis ravie de te lire ici et d'apprendre que cet article aura pu susciter un vif intérêt de ta part.
Tous ces mots écrits ici résonnent vraiment comme de véritables lueurs d'espoirs et d'encouragements pour moi.
merci de me soutenir dans ce noble combat et au plaisir de te lire une fois de plus sur ce blog :-)
Des bises.